BTS comptabilité et gestion (CG)

Le BTS CG est défini par un arrêté du 3 novembre 2014. L’originalité de ce diplôme est de vous permettre d’acquérir la professionnalité grâce à la mise en œuvre d’une approche pédagogique visant la construction de compétences impliquant des enseignements et des situations professionnelles vécues lors des stages en milieu professionnel, ou des situations professionnelles simulées lors des ateliers professionnels.

Ces situations professionnelles sont recensées dans un passeport professionnel, témoin de votre niveau de professionnalisation.

Les métiers

Emplois visés

Le titulaire du BTS Comptabilité et gestion exerce son activité principalement :

  • au sein des entreprises du secteur concurrentiel comme comptable unique
    dans les petites structures ou comme comptable intégré au sein d'un service comptable dans les entreprises de plus grande dimension ;
  • dans les entreprises spécialisées ou organismes prestataires de services comptables et de gestion, en tant qu’assistant ou collaborateur (cabinets d’expertise comptable, centres de gestion agréés...). Il peut également être chargé de clientèle ou conseiller (cabinets d’audit et de conseil) ;
  • dans le secteur associatif pour des emplois similaires à ceux du secteur concurrentiel ;
  • dans les services comptables et financiers du secteur public, même si la réglementation en vigueur et les pratiques diffèrent de celles applicables dans le secteur privé

 

Profil souhaité

Savoir et savoir-faire professionnels

Le technicien supérieur en comptabilité et gestion doit avoir acquis une forte technicité dans un ensemble de domaines qui constituent le cœur des compétences indispensables à la qualité du traitement des informations de gestion :

  • comptabilité financière ;
  • droit fiscal ;
  • gestion financière ;
  • comptabilité de gestion ;
  • gestion budgétaire et contrôle de gestion ;
  • informatique et organisation du système d’information comptable et de gestion.

 

L’élargissement de ses activités, les évolutions technologiques et organisationnelles constantes exigent

 

Qualités personnelles

  • Rigueur, méthode afin d’assurer, à partir de la maîtrise technique et du respect des normes et des obligations réglementaires et déontologiques, la qualité et la sécurité du traitement de l’information de gestion.
  • Capacité à prendre du recul sur les activités confiées, à développer une vision globale de l’entreprise à partir du système d’information de gestion.
  • Capacité d’adaptation, ouverture d’esprit, esprit critique sont nécessaires pour suivre ou anticiper les évolutions réglementaires, technologiques et organisationnelles.
  • Capacité à s’intégrer dans un groupe, à travailler en équipe et animer un groupe de travail ; capacité à travailler en autonomie, à prendre des initiatives dans un
    contexte de responsabilité délimité.
  • Aptitude à observer un devoir de réserve indispensable à la confiance de la ligne hiérarchique quant au traitement des données confidentielles ou qui engagent la responsabilité de l’entreprise.
  • Intérêt pour les activités productives (de biens ou de services) et capacité à percevoir, au travers d’observations ou d’échanges avec les opérationnels, la réalité de l’entreprise, des flux et d’en comprendre la traduction dans le système d’information de gestion (comptabilité, analyse des coûts, prévision budgétaire,
    contrôle de gestion).

Aptitudes et compétences générales

  • Capacité d’abstraction, esprit logique permettant de modéliser, de simuler et de prévoir notamment à l’aide d’outils informatiques.
  • Aptitudes à mettre à jour ses connaissances dans des domaines économique, juridique et technologique.
  • Capacité à communiquer, voire à négocier, dans des situations très diverses :
    • communication avec des partenaires de l’organisation ou des partenaires externes
      (organismes financiers, administrations fiscales et sociales, autres entreprises clientes ou fournisseurs), en français et en langue étrangère ;
    • communication dans un langage professionnel ou dans un langage accessible à des non-spécialistes.

L'examen

Épreuves obligatoires

 


E1 : Culture générale et expression

  • Sous épreuve E1.1 Culture générale et expression
  • Sous épreuve E1.2 Langue vivante obligatoire Anglais


E2 : Mathématiques

E3 : Économie, droit et management des entreprises

  • Sous épreuve E3.1 : Économie droit
  • Sous épreuve E3.2 : Management des entreprises

E4 : Traitement et contrôle des opérations comptables, fiscales et sociales

  • Sous épreuve E4.1 : Etude de cas
  • Sous épreuve E4.2 : Pratiques comptables, fiscales et sociales


E5 : Situations de contrôle de gestion et d’analyse financière

E6 : Parcours de professionnalisation

 

Modalités de passage de l'examen : 2 possibilités :

Forme «globale»

À l’issue du temps de formation requis, vous passez toutes les épreuves lors d’une même session. Le diplôme du BTS est délivré si vous avez obtenu une moyenne générale au moins égale à 10/20. En cas d’échec à l’examen, vous pourrez conserver les notes
des épreuves d’examen, supérieures ou égales à 10 sur 20, pendant 5 ans.

À la session suivante, vous présenterez uniquement les épreuves d’examen qui vous manquent.

La formation du CNED préparant plus particulièrement à l’examen en forme globale est la formation classique par année complète: 1re et 2e année.

 

Forme «progressive»

Dès votre 1re année d’inscription à la formation, quelle que soit votre situation (voie scolaire ou voie de la formation continue), vous pouvez vous inscrire à l’examen pour présenter une ou plusieurs épreuves.

Chaque note obtenue est valable 5 ans à compter de leur date d’obtention. Vous pouvez demander à conserver chacune d’elles ou vous soumettre à une nouvelle évaluation lors d’une session suivante; dans ce cas, c’est la dernière note obtenue qui sera prise
en compte pour le calcul de la moyenne.Le diplôme du BTS est délivré à l’issue du temps de formation exigé, lorsque toutes les épreuves ont été présentées, si la moyenne générale obtenue est au moins égale à 10/20.

La formation du CNED préparant plus particulièrement à l’examen en forme progressive est la formation par épreuve : unités de formation.

La préparation du CNED

La formation accessible uniquement en ligne comprend :

 

  • Des cours
  • Des exercices d'application pour vous entraîner
  • Des évaluations variées pour soutenir votre apprentissage et vous entraîner à chaque épreuve (avec corrigés types et corrections personnalisées)
  • Un tutorat de stage
  • Des services en ligne : informations, téléchargement des supports de la formation en PDF, forums disciplinaires et tutorés, forums généraux modérés

 

En fonction de vos diplômes et de votre expérience, vous pouvez être dispensé d'une ou plusieurs épreuves. Le CNED vous permet de préparer uniquement les épreuves dont vous avez besoin pour passer l'examen.

Le contenu de la formation

Préparation par année complète - disciplines :

  • Culture générale et expression
  • Anglais
  • Mathématiques
  • Économie
  • Droit
  • Management des entreprises
  • Comptabilité et production d’états financiers 
  • Gestion des obligations fiscales et sociales
  • Analyse et prévision de l’activité
  • Fiabilisation de l’information comptable et du système d’information
  • Ateliers professionnels (situations professionnelles)

 

Préparation par unité

 

Vous pouvez vous inscrire à une ou plusieurs unités corrrespondant à une ou plusieurs épreuves de l'examen. Les unités sont recommandées aux personnes :

  • ayant échoué à quelques épreuves d'examen,
  • ayant choisi de passer l'examen sous la forme progressive,
  • voulant approfondir des connaissances dans un domaine particulier sans pour autant passer l'examen.

Les unités sont composées des cours et des devoirs de première et seconde années des matières concernées par une épreuve d'examen. Attention vous n’aurez qu’une seule année scolaire pour les travailler.

L’inscription à la préparation par unités n’ouvre pas droit au régime étudiant de la sécurité sociale ni à la délivrance d’un certificat de scolarité.

Les stages

La durée totale des stages est de 10 semaines. La recherche des entreprises d’accueil (PME de 5 à 50 salariés) est de la responsabilité de l’étudiant. 

Pour les inscrits sous statut scolaire, une période de 5 à 6 semaines consécutives est obligatoire en 1re année. La 2de période comporte 4 à 5 semaines consécutives en 2e année. En 2e année, il est impératif que le stage soit terminé au plus tard fin mars. Vous devez justifier à cette date de 10 semaines de stage (sauf cas particuliers). 

 

Les situations professionnelles

Au cours de votre formation, vous devez réaliser des situations professionnelles soit en milieu professionnel (lors des stages) au sein d’une équipe ou d’un service, soit dans l’établissement de formation. Ces situations professionnelles sont directement liées à une ou plusieurs activités d’un ou plusieurs processus, explicitées dans le référentiel. Elles mobilisent les ressources d’un environnement numérique et notamment d’un PGI.

Le passeport professionnel

Le passeport professionnel recense l’ensemble des situations professionnelles que vous avez rencontrées au cours de votre formation et qui vous ont permis d’acquérir les compétences professionnelles associées aux activités prévues dans le référentiel.

Durant votre formation, le CNED vous accompagne pour la réalisation de vos situations professionnelles et pour la constitution de votre passeport professionnel, support des épreuves E4.2, E5 et E6.

 

Pendant votre formation, vous communiquerez avec un tuteur de stage qui en assurera le suivi et vous aidera à préparer les dossiers des épreuves orales professionnelles et prendra la responsabilité de valider ou non ces derniers.

 

Convention de stage

Avant le début du stage, une convention devra être signée par l’employeur, vous-même et le CNED. En fin de stage, une attestation vous sera remise par le responsable de l’entreprise ou son représentant, certifiant de votre présence. Vous recevrez les informations nécessaires après votre inscription.

Dates clés

Inscription à l'examen

Bilan de la formation

Bourse de l'enseignement supérieur